[Back to œ Overwiew]  [IACM Homepage]


IACM-Bulletin du 28 Décembre 2020

IACM: 20 ans d'IACM : Un regard en arrière et sur l’avenir

L’année 2020 marque le 20e anniversaire de l’IACM. Pour cette occasion, notre revue Cannabis and Cannabinoid Research a publié un article retraçant notre histoire, notre travail et nos perspectives d’avenir. À l'heure où les choses se bousculent aux quatre coins du monde sur le thème du cannabis comme médicament, une coopération internationale de scientifiques, de médecins et de patients est plus précieuse que jamais.

À ce stade, nous, les membres du Conseil d’administration, tenons à exprimer nos sincères remerciements à tous nos collègues et sympathisants pour leur aide et leur coopération. Nous vous souhaitons à tous de bonnes vacances et un bon début d’année en cette période inhabituelle! Nous sommes impatients de continuer à travailler avec vous.

Réservez la date : 15 au 17 octobre 2021 - Conférence virtuelle internationale gratuite de l'IACM.

Grotenhermen F, Mueller-Vahl K.Two Decades of the International Association for Cannabinoid Medicines: 20 Years of Supporting Research and Activities Toward the Medicinal Use of Cannabis and Cannabinoids. Cannabis Cannabinoid Res. 23 Oct 2020 [sous presse]

Science/Homme: Selon une enquête, le cannabis pourrait être utile dans la maladie de Parkinson

Selon une enquête portant sur 1348 questionnaires envoyés à des patients atteints de la maladie de Parkinson, 8,4 % d'entre eux disent utiliser du cannabis à des fins médicales. L'étude a été menée par des chercheurs du département de neurologie du Centre médical universitaire de Hambourg-Eppendorf, à Hambourg, en Allemagne. Les questionnaires ont été distribués à l'échelle nationale via le journal des membres de l'Association allemande de la maladie de Parkinson (1123 questionnaires) et localement dans une clinique (225 questionnaires).

51 % des participants savaient que le cannabis pouvait être prescrit par les médecins, 28 % connaissent les différentes voies d'administration et 9 % la différence entre le THC et le CBD. Plus de 40 % des consommateurs de cannabis ont signalé une réduction de la douleur et des crampes musculaires. Plus de 20% des participants interrogés qui consomment du cannabis disent avoir constaté une amélioration sur les symptômes suivants : raideur/akinésie, tremblements, dépression, anxiété et syndrome des jambes sans repos. Et la tolérance générale était bonne. L'amélioration des symptômes a été signalée par 54 % des consommateurs utilisant du CBD par voie orale et 68 % qui ont inhalé du cannabis riche en THC. Par rapport à la consommation de CBD, l'inhalation de THC a plus souvent été signalée comme réduisant l'akinésie et la rigidité (50 % contre 35 %).

Yenilmez F, Fründt O, Hidding U, Buhmann C. Cannabis in Parkinson's Disease: The Patients' View. J Parkinsons Dis. 2020 Nov 11. [sous presse]

Science/Homme: Environ un tiers des patients atteints de cancer au Canada consomment du cannabis

Selon une enquête menée entre 2007 et 2016 auprès de 4667 patients atteints de cancers, la consommation de cannabis a augmenté tout au long de l'étude et a atteint 34 % en 2015-2016. Un chercheur du département d'oncologie de l'Université de l'Alberta, Cross Cancer Institute à Edmonton, Canada, a écrit que la consommation de cannabis était plus faible avec environ 28% en 2007-2008.

La consommation de cannabis par les patients atteints de cancers était plus élevée chez les jeunes, les patients de sexe masculin, les personnes de race blanche, les personnes non mariées et les personnes ayant des revenus plus élevés. Les auteurs ont noté que "dans cette cohorte d'étude d'adultes canadiens ayant un diagnostic de cancers en cours, la consommation de cannabis est courante".

Abdel-Rahman O. Cannabis use among Canadian adults with cancer (2007-2016); results from a national survey. Expert Rev Pharmacoecon Outcomes Res. 2020 Nov 20. [sous presse]

Science/Homme: La consommation de cannabis par les femmes souffrant de douleurs pelviennes a augmenté après la légalisation au Canada

La consommation de cannabis a augmenté chez les patientes ayant déclaré des douleurs pelviennes modérées ou sévères après la légalisation du cannabis pour les adultes au Canada. Les patientes ont été recrutées dans une clinique de Vancouver, au Canada, entre 2013 et 2019. Au total, 15 % des 3426 patientes ont été classés comme consommatrices actuelles de cannabis. Ces résultats ont été publiés dans Obstetrics & Gynaecology par des chercheurs de l'Université de Colombie britannique et du Centre for Health Evaluation & Outcome Sciences de Vancouver, au Canada.

Après la légalisation du cannabis à des fins récréatives, la prévalence de la consommation actuelle de cannabis est passée de 13 % à 22 %. Par rapport aux non-consommatrices, les utilisatrices de cannabis étaient plus jeunes, avaient un niveau de scolarité et un revenu familial plus faible, prenaient plus fréquemment des opioïdes, des anti-inflammatoires, des neuromodulateurs et des médicaments à base de plantes. Elles ont obtenu de moins bons résultats au questionnaire en ce qui concerne la dépression, l'anxiété, la qualité de vie et la gravité des douleurs pelviennes. Après la légalisation, les consommatrices de cannabis étaient moins susceptibles d'avoir besoin quotidiennement d'opioïdes que les consommatrices de cannabis avant la légalisation.

Geoffrion R, Yang EC, Koenig NA, Brotto LA, Barr AM, Lee T, Allaire C, Bedaiwy MA, Yong PJ. Recreational Cannabis Use Before and After Legalization in Women With Pelvic Pain. Obstet Gynecol. 2020 Dec 3. [sous presse]

Science/Homme: Le cannabis pourrait être efficace dans l'autogestion de l'endométriose selon une enquête

Selon une enquête en ligne menée auprès de 213 femmes de Nouvelle-Zélande souffrant d'endométriose, 80 % d'entre elles étaient des consommatrices de cannabis et ont signalé une amélioration de leurs symptômes. Ces données ont été recueillies par les chercheurs du NICM Health Research Institute de l'Université de Western Sydney, en Australie.

La raison la plus fréquente de la consommation de cannabis était l'amélioration de la douleur (96 %) et du sommeil (96 %). Les répondantes ont déclaré que leurs symptômes c’étaient "beaucoup ameliorés" pour la douleur (81 %), le sommeil (79 %) et les nausées ou vomissements (61 %). Plus des trois quarts (81 %) ont indiqué que le cannabis avait réduit leur consommation normale de médicaments. Plus de la moitié (59 %) ont pu arrêter complètement un médicament, principalement des analgésiques.

Armour M, Sinclair J, Noller G, Girling J, Larcombe M, Al-Dabbas MA, Hollow E, Bush D, Johnson N. Illicit Cannabis Usage as a Management Strategy in New Zealand Women with Endometriosis: An Online Survey. J Womens Health (Larchmt). 2020 Dec 3. [sous presse]

En bref

Etats-Unis: Pas d'augmentation de la consommation de cannabis chez les jeunes malgré la légalisation au cours de la dernière décennie
La consommation de cannabis auto déclarée par les adolescents est demeurée en grand partie stable au cours de la dernière décennie, selon les données de l'étude Monitoring the Future publiée par l'Université du Michigan. Au fil des ans, "la consommation de marijuana sous toutes ses formes ... par les adolescents n'a pas changé de manière significative (...) pour la consommation au cours de la vie, au cours des 12 derniers mois, au cours des 30 derniers jours, et pour la consommation quotidienne", a déclaré le National Institute on Drug Abuse dans un communiqué de presse.
Monitoring the Future
Press release of the National Institute on Drug Abuse du 15 décembre 2020

Etats-Unis: Un projet de loi de la Chambre des Représentants facilite la recherche clinique sur le cannabis
Le 9 décembre, la Chambre des représentants a adopté la loi sur la recherche médicale sur la marijuana, qui facilite la recherche clinique sur le cannabis en facilitant l'accès aux produits (fleurs de cannabis et autre), et en mettant fin au monopole de l'université du Mississippi sur la culture du cannabis pour la recherche.
NORML du 10 décembre 2020

Canada: 380 000 citoyens se sont inscrits comme patients utilisant du cannabis
Les conclusions de Santé Canada montrent qu'environ 43 000 personnes étaient autorisées à cultiver du cannabis pour leur usage personnel à des fins médicales à la fin du mois de septembre 2020, et qu'environ 380 000 citoyens étaient inscrits comme patients. La quantité limitée autorisée de cannabis cultivés à domicile était de 36,2 grammes par mois à la fin du mois de mars, ce qui correspond à un besoin moyen de 1,2 g par jour.
Reuters du 18 décembre 2020

Science/Homme: Selon une série de cas, le cannabis pourrait être efficace pour améliorer les symptômes chez les patients atteints de démence
Trois cas dans une clinique spécialisée dans la démence ont reçu du cannabis comme traitement pour l'anxiété, l'insomnie et la douleur. Les auteurs ont écrit que "dans tous les cas, l'utilisation de produits cannabinoïdes a montré des améliorations significatives du comportement et de la principale indication de prescription".
Département de psychiatrie, Collège de médecine de l'Université d'Arizona, Phoenix, États-Unis.
Gopalakrishna G, et al. Neurodegener Dis Manag. 2020 Nov 16. [sous presse]

Science/Homme: Le CBD pourrait diminuer la dégradation du tamoxifène
Les chercheurs présentent le cas d'une femme de 58 ans, où ils ont découvert que la prise quotidienne de 40 mg de CBD était associée à une dégradation réduite du tamoxifène, un médicament utilisé dans le traitement du cancer du sein. Ils ont noté que l'utilisation du CBD pouvait inhiber l'activité des enzymes métaboliques CYE3A4 et/ou CIP2D6, augmentant ainsi les niveaux de tamoxifène.
Centre médical de l'université McMaster, Hamilton, Canada.
Parihar V, et al. J Pharm Pract. 2020:897190020972208.

Science: Le THC a de forts effets chez les personnes ayant une activité réduite d'une certaine enzyme du foie
L’enzyme principale, qui dégrade le THC dans le foie en 11-hydroxy-THC, appelée CYP2C9, a une activité réduite chez certaines personnes ("mauvais métaboliseurs de CYP2C9"). Ces personnes peuvent avoir une concentration de THC plus élevée après consommation que les personnes ayant une activité normale de CYP2C9 et ressentir des effets après des doses plus faibles.
Centre national d'information sur les biotechnologies, Bibliothèque nationale de médecine des États-Unis, Bethesda, États-Unis.
Dean L, et al. Dronabinol Therapy and CYP2C9 Genotype.

Science/Animal: Plusieurs cannabinoïdes mineurs se lient aux récepteurs de cannabinoïdes
Les effets pharmacologiques du delta-9-THC, de l'acide delta-9-tétrahydrocannabinolique (THCA), du delta-9-tétrahydrocannabivarine (THCV), du CBD, de l'acide cannabidiolique (CBDA), de la cannabidivarine (CBDV), du cannabigérol (CBG) et du cannabichromène (CBC) ont été évalués sur des cellules de souris. Les recherches ont révélé une activité agoniste partielle pour beaucoup d'entre eux au niveau des récepteurs cannabinoïdes classiques (récepteurs CB1 et/ou CB2). Les auteurs ont écrit que ces résultats "s'appuient sur le corpus croissant de littérature montrant la pharmacologie dépendante des récepteurs cannabinoïdes pour ces phytocannabinoïdes moins abondants (...)".
Collège de pharmacie et de nutrition, Université de Saskatchewan, bâtiment des sciences de la santé, Saskatoon, Canada.
Zagzoog A, et al. Sci Rep. 2020;10(1):20405.

Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à un risque accru de mortalité due aux maladies cardiovasculaires
Selon une analyse portant sur 14 818 adultes âgés de 20 à 59 ans, suivie de 2005 à 2014, la consommation de cannabis était associée à un risque accru de mourir d'une maladie cardiovasculaire et à un risque réduit de mourir d'un cancer. Selon les auteurs, les mécanismes de cette association ne sont pas clairs et "nécessitent des recherches futures".
Département d'épidémiologie, Collège de santé publique, Université de l'Iowa, États-Unis.
Sun Y, et al. Am J Prev Med. 2020;59(6):873-879.

Science/Homme: Certaines variantes génétiques du récepteur CB1 protègent contre le diabète
Selon une analyse portant sur 320 patients atteints de diabète de type 2 et 320 patients atteints de néphropathie diabétique, une certaine variante du récepteur CB1 protégeait contre ces affections médicales.
Département d'endocrinologie, Hôpital de l'amitié Chine-Japon, République populaire de Chine.
Zhang X, et al. Pharmgenomics Pers Med. 2020;13:591-599.

Science: L'activation du récepteur CB2 pourrait améliorer les symptômes des infections par le SRAS-CoV-2
Les chercheurs ont déclaré qu'ils “font l’hypothèse que les agonistes CB2R, en raison de leurs propriétés immunomodulatrices, anti-inflammatoires et antivirales, pourraient montrer une activité contre COVID-19".
Département de pharmacologie et de thérapeutique, Collège de médecine et des sciences de la santé, Université des Emirats arabes unis, Al Ain, Emirats arabes unis.
Nagoor Meeran MF, et al. Drug Dev Res. 2020 Nov 15. [sous presse]

Science/Animal: Le THC protège contre l'inflammation de l'intestin, tandis que le CBD a peu d’effet
Les souris présentant une inflammation intestinale provoquée chimiquement ont été traitées au THC et au CBD. Les chercheurs ont "constaté que le THC prévenait la colite et que le CBD, à la dose testée, ne permettait guère d'améliorer la colite, ou lorsqu'il était ajouté en synergie avec le THC". Le THC agissait à la fois sur les cellules immunitaires et sur les cellules de l'intestin (entérocytes).
Département de pathologie, de microbiologie et d'immunologie de l'école de médecine de l'université de Caroline du Sud, Columbia, États-Unis.
Becker W, et al. J Crohns Colitis. 2020:jjaa253.

Science/Cellules: Les effets anticancéreux de l'activation du récepteur CB2 pourraient être accrus en bloquant l'activité d'une certaine enzyme
Les recherches montrent que l'activation du récepteur CB2 par un cannabinoïde synthétique (JWH133) a des effets anti-tumoraux contre les cellules de gliome, certaines cellules de tumeur cérébrale. Et cet effet a été accru en diminuant l'effet du CYP2J2, une enzyme responsable de la production de métabolites, qui peut augmenter la croissance des tumeurs.
Hôpital du Sud-Ouest, troisième université médicale militaire (Université médicale de l'armée), Chongqing, Chine.
Lei X, et al. Front Oncol. 2020;10:574277.

Science: Les cannabinoïdes peuvent être utiles dans les acouphènes
Un examen des données scientifiques a montré que les cannabinoïdes pourraient avoir "une utilisation possible comme agents protecteurs et thérapeutiques dans l'oreille et le système auditif, en particulier dans les acouphènes".
Département des sciences du cerveau et du comportement, Université de Pavie, Italie.
Perin P, et al. Front Neurol. 2020;11:505995.

Science/Animal: Les bactéries présentes dans l'intestin peuvent influencer la dépression et cet effet est médié par le système endocannabinoïde
En utilisant le transport des bactéries intestinales (microbiote fécal) d'une souris à l'autre, les chercheurs ont montré que ces bactéries ont un effet sur le comportement dépressif. Et cet effet a été médié par le système endocannabinoïde.
Unité Microenvironnement et Immunité, INSERM U1224, Institut Pasteur, Paris, France.
Chevalier G, et al. Nat Commun. 2020;11(1):6363.

Science/Animal: Le CBDA montre une activité anticonvulsive chez les rats
Les recherches montrent que l'acide cannabidiolique (CBDA) pourrait avoir une activité anticonvulsive dans un modèle d'épilepsie chez le rat.
Département de pharmacologie, École de médecine de l'Université de Virginie, Charlottesville, États-Unis.
Goerl B, et al. Epilepsy Res. 2020;169:106525.

Science/Cellules: La vitamine C réduit les effets négatifs du THC sur le sperme
Dans les récipients contenant du sperme, de fortes concentrations de THC ont réduit leur motilité et cet effet a été réduit par l'ajout de vitamines C. Les auteurs ont écrit que "la vitamine C améliore la réduction de la motilité des spermatozoïdes induite par le THC in vitro par la modulation de leur cinématique".
Département de physiologie, École de médecine et de pharmacie, Collège de médecine et des sciences de la santé de l'Université du Rwanda, Huye, Rwanda.
Alagbonsi AI, et al. BMC Nutr. 2020;6(1):59.

Science/Homme: Les femmes enceintes ont souvent une mauvaise connaissance des effets nocifs potentiels du cannabis
Selon une enquête menée auprès de 1133 femmes enceintes, la plupart d'entre elles connaissaient mal les risques potentiels de la consommation de cannabis pendant la grossesse. Les non-fumeuses de tabac étaient plus souvent conscientes des risques potentiels que les fumeuses de tabac.
Division du planning familial complexe, département d'obstétrique, de gynécologie et de santé des femmes, Albert Einstein College of Medicine/Montefiore Medical Center, Bronx, États-Unis.
Ng JH, et al. J Matern Fetal Neonatal Med. 2020:1-9.

Science/Animal: Le CBD réduit la létalité et la gravité des crises d'épilepsie induites par le soman
Le soman chimique provoque des crises et la mort. Le traitement préalable des souris ayant reçu du soman avec du CBD, a amélioré le résultat du traitement avec le midazolam, un sédatif. Les auteurs ont écrit que "l'administration de cannabidiol dans un modèle d'exposition au soman provoquant des crises graves apporte un soutien préclinique supplémentaire contre l'exposition aux agents chimiques provoquant des crises et suggère que le cannabidiol pourrait augmenter les effets anti-crise du midazolam".
Institut de recherche médicale de défense chimique de l'armée américaine, Aberdeen Proving Ground, États-Unis.
Kundrick ER, et al. Neurotoxicology. 2020;82:130-136.

Science: Le CBD et le THC pourraient avoir des effets antiviraux contre le nouveau coronavirus
Les chercheurs ont étudié les effets antiviraux de plusieurs cannabinoïdes contre le SRAS-CoV-2. Ils ont écrit que "les résultats suggèrent que le cannabidiol et le delta-tétrahydrocannabinol seraient des médicaments possibles contre le coronavirus humain et qu'ils pourraient être utilisés en combinaison ou avec d'autres molécules médicamenteuses pour traiter les patients atteints de COVID-19".
École d'ingénierie chimique, Université Yeungnam, Gyeongsan, République de Corée.
Raj V, et al. Int J Biol Macromol. 2020:S0141-8130(20)35178-3.

Science/Animal: Le bêta-caryophyllène pourrait être utile dans la maladie de Parkinson
Le bêta-caryophyllène, un terpène qui se lie au récepteur CB2, a montré des effets antioxydants protecteurs dans un modèle de souris de la maladie de Parkinson. Les auteurs ont conclu que "ce phytocannabinoïde pourrait présenter une option pharmacologique prometteuse pour protéger les neurones dopaminergiques et prévenir la progression de la maladie de Parkinson".
Centro de Investigación Biomédica de Occidente (CIBO), Instituto Mexicano del Seguro Social, Guadalajara, Mexique.
Flores-Soto ME, et al. Neurosci Lett. 2020 Nov 30:135534.

Un coup d'œil sur le passé

Il y a un an

Il y a deux ans

[Back to Overwiew]  [IACM Homepage]


up

Events Online Gratuits

Vous pouvez trouver toutes les informations ici.

L'IACM organise une série de webinaires gratuits et une réunion d'anniversaire en ligne gratuite d'octobre à décembre 2020.

Tous les webinaires se dérouleront en anglais et seront sous-titrés en allemand, français, espagnol et portugais. Tous les webinaires seront disponibles en ligne jusqu'en mars 2021.

La réunion en ligne pour célébrer le 20e anniversaire de l'IACM et pour honorer le 90e anniversaire de Raphael Mechoulam sera une session en direct seulement le 5 novembre 2020.

Les intervenants de la série de webinaires sont Donald I. Abrams, Bonni Goldstein, Franjo Grotenhermen, Manuel Guzmán, Raphael Mechoulam, Kirsten Müller-Vahl, Roger Pertwee, Daniele Piomelli et Ethan Russo.

Vous pouvez trouver toutes les informations ici.

 

IACM Conference 2021

La 12eme Conférence de l'IACM sur les cannabinoïdes en médecine se tiendra à Bâle, en Suisse, du 14 au 16 octobre 2021.

Members only

Regular members can sign up for the new member area of the IACM to access exclusive content.

You need to become a regular member of the IACM to access the new member area.

IACM on Twitter

Follow us on twitter @IACM_Bulletin where you can send us inquiries and receive updates on research studies and news articles.